Toggle navigation
Toggle search

La feuille de route de l'Observatoire Laudato Si Gironde

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Dans l'esprit de l'encyclique Laudato Si du Pape François consacrée à l'écologie et qui déploie la pensée sociale de l'Église au niveau de la préservation de la Création, Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a établi sur le diocèse de Bordeaux l'Observatoire Laudato Si en septembre 2017. Après deux ans de fonctionnement, la feuille de route de cet Observatoire a été revisitée. Elle est promulguée pour une année, jusqu'au 1er septembre 2020.

L'Église est convaincue que la connaissance de Jésus-Christ éclaire notre vision de l'homme et du monde et qu'elle est dépositaire d'une parole sur les questions de société, grâce à !'Esprit Saint et à travers sa pensée sociale. Elle sait que l'Évangile est force de proposition, et qu'elle a à exercer un rôle prophétique et à susciter des alternatives culturelles dans la société.
C'est pourquoi, dans l'esprit de l'encyclique Laudato Si du Pape François consacrée à l'écologie et qui déploie la pensée sociale de l'Église au niveau de la préservation de la Création, Monseigneur Jean-Pierre Ricard, Cardinal archevêque de Bordeaux a établi sur le diocèse de Bordeaux l'Observatoire Laudato Si en septembre 2017. Après deux ans de fonctionnement, la feuille de route de cet Observatoire a été revisitée. Elle est promulguée pour une année, jusqu'au 1er septembre 2020.
L'Observatoire Laudato Si (OLS) est un service diocésain. Pour exercer sa mission, il bénéficie de l'accompagnement d'un évêque auxiliaire. Celui-ci assure un soutien et une vigilance auprès des membres de l'OLS et de ses activités.
L'OLS est appelé à travailler à la recherche d'une juste attitude chrétienne et à un mode de vie plus responsable, pour la proposer aux communautés chrétiennes du diocèse de Bordeaux en éclairant les consciences. En effet, la protection de l'environnement inclut celle de la personne humaine dans toutes ses dimensions, aussi bien spirituelle, physique, économique, sociale, morale et religieuse. Une relation responsable est donc exigée avec la Création, les créatures et le Créateur. Cette relation responsable participe au Bien commun.

Non seulement la terre a été donnée par Dieu à l'homme, qui doit en faire usage dans le respect de l'intention primitive, bonne, dans laquelle elle a été donnée, mais l'homme lui aussi est donné par Dieu à lui-même et il doit donc respecter la structure naturelle et morale dont il a été doté (Centisimus annus n° 38, cité dans Laudato Si).

 

LA MISSION DE L'OBSERVATOIRE

1. La sensibilisation du diocèse à la transition écologique et au développement durable

La première mission de l'OLS est de sensibiliser les fidèles du diocèse de Bordeaux, et plus largement tous ceux qui le souhaitent, à la transition écologique et au développement durable selon la pensée de l'Eglise.

Il s'agit ainsi :

  • de présenter et de promouvoir « l'écologie intégrale» au service de l'homme dont parle le pape François, à partir de la vision chrétienne de l'être humain et de la société, et de l'espérance qui vient de Dieu-Créateur ;
  • d'aider toutes les réalités ecclésiales à une conversion écologique.
    • Cette conversion « implique gratitude et gratuité, une reconnaissance du monde comme don reçu de l'amour du Père » (LS 220).
    • Elle représente un « défi éducatif»: « Tous les milieux éducatifs sont concernés: famille, école, paroisse, séminaire, communautés chrétiennes ... » (LS 213, 214).
    • Elle est aussi un défi communautaire : « On répond aux problèmes sociaux par des réseaux communautaires, non par la simple somme de biens individuels. La conversion écologique requise pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire » (LS 219) ;
  • à partir de cette conversion, de promouvoir, d'encourager et de soutenir des projets, des initiatives et des pratiques s'inscrivant dans la démarche de l'écologie intégrale, auprès des paroisses, des services diocésains et des mouvements d'Église.

2. Dans la dynamique du synode diocésain « Disciples-missionnaires »

Dans la dynamique du synode diocésain « Disciples-missionnaires», l'OLS donne à son action une dimension d'évangélisation, en particulier :

  • auprès des jeunes aujourd'hui très sensibilisés aux questions d'écologie;
  • par l'attention aux personnes les plus pauvres ou les plus démunis (cf. Mt 25, qui décrit toutes les situations de pauvretés causées par le non-respect de la Création), ce lien (en particulier grâce aux Diaconies de secteur) permettant de ne pas s'enfermer dans une idéologie écologiste;
  • par la présentation de l'écologie intégrale dans les sphères politiques et économiques locales.

Il s'agit« d'évangéliser l'écologie» et d'évangéliser à travers l'écologie.

3. Trois champs missionnaires privilégiés

Pour assumer sa mission, en fidélité aux appels du pape, l'OLS privilégie trois champs missionnaires pour un nouveau modèle de développement.

3.1. Résister au « tout technique »

« Les objets produits par la technique ne sont pas neutres. [. .. } Certains choix qui paraissent purement instrumentaux sont, en réalité, des choix sur le type de vie sociale que l'on veut développer» (LS 107).
« La culture écologique devrait être un regard différent, une pensée, une politique, un programme éducatif, un style de vie et une spiritualité qui constitueraient une résistance face à l'avancée du paradigme technocratique » (LS 111).

Par l'analyse du poids de la culture technicienne en Gironde, l'Observatoire Laudato Si aide à une prise de conscience et à la recherche de nouveaux modèles, en tenant compte de la dimension spirituelle de l'être humain.

3.2. Miser sur un autre style de vie

« Il ne suffit pas de concilier en un juste milieu la protection de la nature et le profit financier. [. .. } Il s'agit simplement de redéfinir le progrès» (LS 194).

L'OLS mène un travail de recherche et de réflexion en ce sens, reprenant les multiples appels des Evêques de France à entrer dans une vie plus sobre et plus responsable.
Un tel nouveau mode de vie passe par la solidarité, le partage et les liens fraternels, en particulier de voisinage. C'est pourquoi l'OLS est attentif au développement des Fraternités chrétiennes, suscitées par le Synode diocésain.

3.3. Penser aux diverses dimensions d'une écologie intégrale

Étant donné que tout est intimement lié [ ... }, je propose que nous nous arrêtions pour penser aux diverses composantes d'une écologie intégrale, qui a clairement des dimensions humaines et sociales (LS 137)

L'Observatoire Laudato Si est attentif aux différentes composantes de cette écologie intégrale et, si nécessaire, lance des alertes (développement durable, agriculture raisonnée, pollution, impact sur le climat, répartition des richesses, exploitation des ressources naturelles, commerce équitable ... ).

 

LES PRIORITÉS

Pour relever au mieux les défis apostoliques à l'œuvre dans chaque champ missionnaire, l'OLS prend en compte les priorités suivantes.

1. L'importance du primat de la grâce

L'Église ne manque pas d'atouts pour aider nos contemporains à entrer dans la vision chrétienne du respect
de la Création. Cependant, pour bien utiliser les forces qui sont les nôtres, il faut en reconnaître l'origine: le Christ lui-même. Dieu n'est pas seulement celui qui connaît notre vie et notre monde; il est surtout celui qui les accompagne, celui qui les conduit avec amour et patience. La sauvegarde de la Création est d'abord l'œuvre de Dieu, avant d'être la nôtre. Elle n'est pas simplement au bout de nos efforts. Le Pape François nous rappelle ce primat de la grâce, quand il parle du « néo-pélagianisme autoréférentiel et prométhéen de ceux qui, en définitive, font confiance uniquement à leurs propres forces » (Exhortation post synodale La joie de l'Évangile, n° 94). Cette attitude met en œuvre d'une manière exclusive l'effort personnel, alors qu'il faut« laisser le Seigneur écrire notre histoire» (Homélie à sainte Marthe, 17 décembre 2013). « C'est Dieu seul qui donne la croissance » (1 Co 3, 7).
Les membres de l'OLS se remettront donc sans cesse devant le primat de l'action de Dieu, c'est-à-dire de la grâce, en particulier par la prière et la recherche de sa volonté.

2. Une communication au service « d'un développement culturel de l'humanité »

Des analyses et des articles thématiques (Famille, Bioéthique, Écologie, Solidarité, Économie ... ) peuvent être publiés par l'OLS, sous la vigilance de l'évêque auxiliaire qui accompagne l'Observatoire.
Les initiatives locales sont promues et encouragées. li est pour cela nécessaire d'utiliser les moyens de communications appropriés (web, journal papier, radio, etc.)

3. Une ouverture à tous

« Chrétiens et non-chrétiens, personnes de foi et de bonne volonté, nous devons être unis pour montrer de la miséricorde envers notre maison commune -la terre -et valoriser pleinement le monde dans lequel nous vivons comme lieu de partage et de communion » (François, Message pour la deuxième Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, 1er septembre 2016)

  • L'OLS prend contact et travaille avec les églises chrétiennes et tous ceux et celles qui œuvrent en Gironde dans ce sens.
    Il s'efforce de créer des liens avec les mouvements écologistes qui le souhaitent au niveau local (suivant ce qui peut se faire au niveau de la Conférence des Evêques de France) et de s'inscrire comme un acteur public de la transition écologique.
  • Il veille aussi à ce que cette promotion se fasse en dialogue et en intégrant le monde agricole et viticole de la Gironde.

 

DES RÉALISATIONS POSSIBLES

  • Faire connaitre et déployer le Label « Église Verte » dans les paroisses, les services et les mouvements du diocèse de Bordeaux.
  • En lien avec le service diocésain de la Pastorale familiale et dans la suite du Festival diocésain des Familles, encourager, initier et déployer la démarche « Foyer Laudato Si » auprès des familles de Gironde (cf. Adeline et Alexis Voizard, Sauver la planète à domicile).
  • Monter des formations en lien avec l'Institut Pey-Berland.

 

Prière du pape François pour notre terre (LS 246)

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l'univers et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne.
ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.
Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés,
à reconnaitre que nous sommes profondément unis à toutes les créatures
sur notre chemin vers ta lumière infinie.
Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t'en prions, dans notre lutte pour la justice, l'amour et la paix.

 

À Bordeaux,

le 1er septembre 2019

Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création

+ Jean-Pierre Ricard

Archevêque du diocèse de Bordeaux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+